L'infrastructure as Code et le CDK d'AWS

Vous avez dû le deviner maintenant, chez 53JS on aime beaucoup les technos innovantes et aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de ce qu’on appelle communément “Infrastructure as Code” ou IaC et du système que l’on utilise, le CDK d’AWS.

...
Maëla PIETRI
Partager:
  • ...
  • ...

l’Infrastructure as Code, qu’est-ce que c’est ?

Dans un système classique n’utilisant pas l’IaC, la gestion et l’approvisionnement (provisioning en anglais) que l’on peut définir par le déploiement d’un logiciel ou d’une application, sont gérés manuellement par des humains qui gèrent l’intégralité du processus. De cette manière, le système est plus long car il exige une intervention humaine régulière. De plus, les compétences nécessaire sont très différentes ce qui signifie souvent la nécessité d’embaucher plusieurs employés aux capacités diverses ce qui, en plus de ralentir la réaction des équipes IT, a un coût non négligeable.

Un système géré par IaC permet d’éviter tous ces désagrément. En effet, l’Infrastructure as Code consiste tout simplement à automatiser l’intégralité d’un système informatique, à approvisionner et gérer un serveur ainsi que les mises à jour logicielles en remplaçant les interventions humaines par des lignes de code. Ainsi, un seul développeur (possédant les compétences adéquates bien entendu) sera capable de gérer une infrastructure informatique sans que cela nécessite la moindre intervention manuelle.

L’IaC possède de nombreux avantages :

Des coûts en capital humain beaucoup plus faibles, Une rapidité de réaction augmentée, ce qui permet d’améliorer la sécurité de l’entreprise mais également la qualité de ses services, Moins de risques d’erreurs liées à l’intervention humaine grâce à une standardisation du système, Un scaling horizontal lors des périodes de surcharges, La suppression des barrières entre les applications et leur système d'exécution,

Mais présente également des risques et des inconvénients :

l’IaC requiert des compétences particulières et très complètes qui nécessitent la participation d’un développeur particulièrement compétent et minutieux. Un risque d’écart de configuration en cas d’intervention humaine sur le système qui peut s’étendre au fil du temps. Tout le système repose sur les lignes de code de base, cela signifie que la moindre erreur peut bloquer l’intégralité de l’architecture. Enfin, un risque de destruction accidentelle si une ligne de code malveillante ou liée à une erreur est intégrée au système automatisé.

Vous pouvez trouver plus d’informations sur l’IaC en cliquant sur ce lien

Le CDK, un outil IaC développé par Amazon Web Services

CDK.png

Il existe de nombreux outils qui permettent le développement de solutions IaC, chez 53JS, nous avons choisi d’utiliser le CDK d’AWS. Le CDK (Cloud Development Kit) développé depuis 2018 par AWS est un Framework IaC Open Source qui permet :

Une intégration au Cloud d’AWS plus simple, Un développement plus rapide car il utilise des technologies familières aux développeurs, Le développement d’un système personnalisable et partageable qui facilite grandement le fonctionnement en entreprise, Contrairement à d’autres infrastructures IaC, il permet d’utiliser les langages de programmation actuels (JavaScript, TypeScript, Python, Java etc.) pour définir et provisionner son système informatique.

On peut ajouter à ça qu’en sa qualité de Framework Open Source, le CDK est malléable et s’améliore régulièrement au fil des évolutions technologiques.

Nous avons choisi ce Framework car il est parfaitement adapté aux technologies d’AWS que nous utilisons dans beaucoup de projets, de plus, son fonctionnement est plutôt simple.

Vous trouverez des informations plus techniques sur le CDK en suivant ce lien

Alors si vous hésitez encore à passer au modèle IaC, n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir nos conseils en la matière !

...
Maëla PIETRI
Partager:
  • ...
  • ...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies